Tempête du 4 décembre 1896

I. Synthèse de l’événement

Date de début d’événement : 4 décembre 1896

Date de fin d’événement : 6 décembre 1896

Type d’événement : dépression atlantique de type SD (classification Dreveton)

Régions concernées :

Régions impactées

Tout le pays est concerné à des degrés divers mais les côtes atlantiques et les côtes de la Manche subissent les vents les plus violents

Résumé :

Deux dépressions très creuses se forment au large de la Bretagne entre le 4 et le 6 décembre avec une extension dans le golfe de Gascogne. Elles génèrent une très forte tempête sur le nord-ouest de la France, le long de la façade atlantique et sur le littoral provençal, accompagnée de fréquents raz-de-marée.

Intensité maximumDuréeSurface du territoire métropolitain touchéIndice de sévérité
indéterminé
3 jours
nord-ouest du pays, façade atlantique et littoral provençal
 ????

II. Description de la situation météorologique

Une dépression se positionne au nord-ouest de la Bretagne le 4 au matin. La pression minimale est enregistrée à Brest (Finistère) à 14h30 avec 953 hpa. Ce creux barométrique provoque la formation d’une tempête en flux de sud à sud ouest.
Le vent de sud souffle très fort en Bretagne, il est fort en Gascogne. Un vent modéré d’Est affecte la Provence.

Le vent tourne à l’ouest le 5. Il est violent sur la Manche où la mer est grosse, très fort en Gascogne et assez fort de nord-ouest en Provence.

Une nouvelle dépression très profonde aborde le nord-ouest de notre pays le 6. Le vent souffle en tempête de secteur sud-ouest sur les côtes de l’océan, il est assez fort de sud sur le littoral de la Manche et très fort en Provence où la mer est grosse.

Analyse de surface le 04 décembre 1896 le matin Analyse de surface le 05 décembre 1896 le matin Analyse de surface le 06 décembre 1896 le matin
Analyse Surface le 04/12/1896 Analyse Surface le 05/12/1896 Analyse Surface le 06/12/1896

III. Vent

Valeurs remarquables des rafales mesurées entre le 04/12/1896 et le 06/12/1896
RégionDépartementPosteVent horaire (échelle télégraphique)Date et heure de mesure
Bretagne Morbihan Lorient SSE force 9 Le 4 à 7h
Bretagne Finistère Ouessant E force 8 Le 4 à 7h
Bretagne Morbihan Er Hastellic S force 8 Le 4 à 7h
Basse-Normandie Manche Cherbourg W force 8 Le 5 à 7h
Basse-Normandie Manche La Hague W force 8 Le 5 à 7h
Poitou-Charentes Charente-Maritime Chassiron SW force 9 Le 6 à 7h
Poitou-Charentes Charente-Maritime Île d’Aix SW force 9 Le 6 à 7h
Aquitaine Gironde La Coubre WSW force 8 Le 6 à 7h
Provence-Alpes-Côte-d’Azur Var Sicié S force 8 Le 6 à 7h


Correspondance entre les échelles de vent de l’époque
Les échelles de vents de l'époque

IV. Phénomènes météorologiques associés

Cette tempête s’est accompagnée de raz-de-marée, notamment sur l’île de Sein (Finistère), à Penmarc’h (Finistère) mais aussi à Toulon (Var).

Coefficients de marée en Vendée :

Le 3 décembre : 84 le matin et 88 le soir

Le 4 décembre : 91 le matin et 94 le soir

Le 5 décembre : 95 le matin et 95 le soir

Le 6 décembre : 94 le matin et 92 le soir

V. Impacts socio-économiques

De gros dégâts sont observés sur les côtes normandes, bretonnes et atlantiques, dont de nombreuses embarcations détruites.

Des digues ont été détruites sur l’île Tudy, à Guilvinec (Finistère) et à Olonne, l’Aiguillon-sur-Mer, Puyravault, et Champagné-les-Marais (Vendée).

À Arcachon, le sémaphore de la pointe sud a été détruit. On constate des dégâts matériels au port de Camaret-sur-Mer (Finistère).

On dénombre 33 morts au total en France, dont 9 aux Sables d’Olonne (4 bateaux de pêcheurs disparus).

Informations complémentaires disponibles sur le site des tempêtes avec submersion : étude Vimers des événements de tempête en Bretagne par Météo-France, le SHOM (Service Hydrologique et Océanographique de la Marine) et le Céréma (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement).