Tempête du 19 septembre 1930

I. Synthèse de l’événement

Date de début d’événement : 18 septembre 1930

Date de fin d’événement : 20 septembre 1930

Type d’événement : dépression atlantique de type WD (classification Dreveton)

Départements touchés ou régions concernées :

Régions impactées

Bretagne (Finistère, Côtes-d’Armor, Morbihan, Ille-et-Vilaine), Basse-Normandie (Manche, Calvados)

Pays-de-la-Loire (Loire-Atlantique, Vendée)

Résumé :
Cette tempête concerne les côtes d’Angleterre et de France, de la Manche et de l’Atlantique. C’est surtout sur la Bretagne qu’elle est la plus violente. Combinée aux marées d’équinoxe, elle s’accompagne de vents violents et de vagues gigantesques. C’est la tempête la plus désastreuse depuis un demi-siècle, elle touche particulièrement les pêcheurs partis au large. Elle fait 207 disparus.

Intensité maximumDuréeSurface du territoire métropolitain touchéIndice de sévérité
indéterminé
3 jours
8 départements
 ????

II. Description de la situation météorologique

Le 18 décembre au matin, une dépression à 995 hPa se situe sur le nord de l’Angleterre. Elle dirige un flux d’ouest sur le nord de la France. Ce minimum se creuse à 975 hPa le 19 au matin et se positionne au sud-ouest de l’Irlande. Le flux s’accélère sur le nord-ouest de notre pays et s’oriente au sud, puis à l’ouest – sud-ouest le 20 au matin avec le décalage de la dépression vers l’ouest de l’Angleterre.

Trajectoire de la dépression Animation du champ de pression niveau mer
Trajectoire Animation Pressions mer
Analyse de surface le 18 septembre à 07 h locales Analyse de surface le 19 septembre à 07 h locales Analyse de surface le 20 septembre à 07 h locales
Analyse le 21 mars à 7 h loc Analyse le 22 mars à 7 h loc Analyse le 23 mars à 7 h loc

III. Vent

Valeurs remarquables des vents horaires mesurés entre le 19/09/1930 et le 20/09/1930
RégionDépartementPosteVent horaire (échelle télégraphique)Date et heure de mesure
Bretagne Morbihan Le Talut SSW force 9 Le 19 à 07h
Bretagne Finistère Brest SW force 9 Le 19 à 13h
Bretagne Finistère Brest WNW force 9 Le 20 à 07h
Bretagne Morbihan Le Talut W force 9 Le 20 à 07h
Normandie Manche Cherbourg WSW force 9 Le 20 à 07h
Nord – Pas-de-Calais Pas-de-Calais Saint Inglevert SW force 9 Le 20 à 13h
Bretagne Finistère Brest W force 9 Le 20 à 13h
Bretagne Morbihan Le Talut W force 9 Le 20 à 13h
Normandie Seine-Maritime Le Havre SW force 9 Le 20 à 13h


Correspondance entre les échelles de vent de l’époque
Les échelles de vents de l'époque

IV. Phénomènes météorologiques associés

État de la mer : les rares navires qui croisent à l’ouest du 10° W, signalent le 18 à 13 et à 19 H une houle modérée de secteur ouest par 50° N et 11° W. Par contre sur le centre Atlantique, une grande houle (notée haute) est observée par 48° N et 28° W.
Un jeune matelot (rescapé du bateau Marie Henri de Douarnenez) en pêche sur petite sole le 17, relate que le baromètre a commencé à baisser fortement, mais que la mer et le vent étaient anormalement calmes.
Le 19 à 00H00 une houle modérée est observée par 51° N et 11° W avec un vent d’ESE 8 B. Par 50° N et 21° W une houle haute est aussi mentionnée.
Au Havre, un raz de marée dévaste la plage Marie-Christine.

V. Impacts socio-économiques

Cette tempête engendre de très importants dégâts sur les bateaux (coûts estimés à des centaines de mille francs) et des petits patrons sont complètement ruinés. Vingt-huit dundees (bateaux employés dans la pêche au thon) ne rentrent pas au port, 50 sont mis hors d’usage et 400 gravement avariés. Des souscriptions sont ouvertes afin d’aider les veuves et les orphelins que la disparition du chef de famille laisse sans ressources. Dans une moindre mesure, la tempête est ressentie à terre : arbres déracinés, poteaux abattus, fils télégraphiques brouillés, toitures endommagées. Mais il est vrai que les sinistres sont surtout maritimes.

La majeure partie des accidents ont comme cause la destruction des tableaux arrières des bateaux, frappés par d’énormes déferlantes. À la suite de ce terrible drame, l’architecture des bateaux sera modifiée : les poupes à tableau seront remplacées par un arrière pointu destiné à fendre l’eau et présentant moins de portance.

Informations complémentaires disponibles sur le site des tempêtes avec submersion : étude Vimers des événements de tempête en Bretagne par Météo-France, le SHOM (Service Hydrologique et Océanographique de la Marine) et le Céréma (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement)