Période 1940 - 1979

Tempête du 14 mars 1940

Une tempête très violente balaie la moitié nord de la France : rafales estimées entre 140 km/h à plus de 200 km/h.

I. Synthèse de l’événement

Date de début d’événement : 14 mars 1940

Date de fin d’événement : 14 mars 1940

Type d’événement : tempête atlantique de type WD (classification Dreveton)

Régions concernées :

Régions impactées

Un quart nord de la France est impacté soit :

Bretagne, Haute-Normandie, Basse-Normandie, Île-de-France, Picardie, Nord-Pas de Calais, Champagne-Ardenne, Lorraine

Résumé :

Le 14 mars 1940, une tempête très violente balaie toute la moitié nord de la France. La Belgique est également touchée. Les forces de vents sont souvent estimées entre 140 km/h (région centre Bretagne) à plus de 200 km/h en Champagne.

Intensité maximumDuréeSurface du territoire métropolitain touchéIndice de sévérité
216 km/h
24 heures
moitié nord du pays
 ????

II. Description de la situation météorologique

La dépression présente sur le sud des Îles Britanniques se creuse dans la journée du 14 mars, en se décalant progressivement vers l’est. En son centre, la pression atmosphérique atteint 983 hPa à 12 h UTC.

La tempête s’accompagne de vents violents mais elle circule très vite sur le nord de la France. Les conditions anticycloniques sont de retour à partir du 15.

Trajectoire de la dépression Animation du champ de pression niveau mer
Trajectoire Pressions niveau mer

III. Vent

Ré-analyse des températures et des vents le 14/12/1940 à 13 h locales (issue du modèle américain NCEP) Ré-analyse des vents et courant jet le 15/12/1940 à 01 h locale (issue du modèle américain NCEP)
Température à 2 m et vent à 10 m Vent et courant jet à 300 hPa
Valeurs remarquables des rafales mesurées le 14/03/1940
RégionDépartementPosteVent instantané maximal (km/h)
Île-de-France Seine-Saint-Denis Le Bourget
137 km/h
Haute-Normandie Seine-Maritime Le-Havre
140 km/h
Bretagne Ille-et-Vilaine Rennes
148 km/h
Picardie Oise Beauvais
180 km/h
Lorraine Meurthe-et-Moselle Nancy
180 km/h
Champagne-Ardenne Haute-Marne Reims
216 km/h

IV. Phénomènes météorologiques associés

En Belgique, la tempête très violente s’accompagne d’orages, de grêle et de neige par endroits, notamment dans les régions de Couvin, Gilly (Charleroi), Falmignoul (Dinant), Ciney et Veerle (Laakdal). Dans les environs de Couvin, les dommages aux bâtiments, toitures et forêts pourraient être dus en partie à l’action de tornades qui se seraient greffées sur la tempête générale.

V. Impacts socio-économiques

  • Région parisienne : nombreuses toitures et cheminées effondrées, arbres arrachés. Le clocher de l’église d’Auteuil est tombé.
  • Région de Nancy : toitures, cheminées, antennes arrachées, arbres déracinés, retard important dans le transport ferroviaire.
  • Région de Grenoble : nombreux arbres et poteaux télégraphiques arrachés (sur la ligne de chemin de fer).
  • Dans les Vosges : importants dégâts et deux victimes dans un éboulement de cheminée.