Tempêtes successives du 12 au 15 janvier 2004

I. Synthèse de l’événement

Date de début d’événement : le 12 janvier 2004 vers 4 heures du matin

Date de fin d’événement : le 15 janvier 2004 vers midi

Type d’événement : dépressions atlantiques de type Nd (classification Dreveton)

Départements touchés ou régions concernées : toute la France à des degrés divers

Régions impactées

Bretagne (Finistère, Côtes d’Armor, Morbihan), Pays de la Loire (Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Vendée), Poitou-Charentes, Aquitaine (Landes, Gironde), Centre (Loir-et-Cher), Basse-Normandie, Haute-Normandie, Île-de-France, Picardie, Nord-Pas de Calais (Pas-de-Calais), Champagne-Ardennes (Marne, Aube), Lorraine, Alsace, Bourgogne (Nièvre, Yonne), Franche-Comté, Midi-Pyrénées (Tarn, Aveyron), Auvergne, Rhône-Alpes (Haute-Savoie), Languedoc-Roussillon (Aude, Pyrénées Orientales, Hérault, Lozère), Limousin (Haute-Vienne, Creuse), Provence-Alpes-Côte d’Azur (Alpes Maritimes, Var), Corse

Résumé :
Trois petites dépressions circulent rapidement sur le pays à l’origine de vents tempétueux sur une bonne partie de l’hexagone.
La Corse et plus particulièrement la région de Bastia sont fortement touchées avec des vents atteignant 193 km/h en pointe dans le port de Bastia le 13 janvier.

Intensité maximumDurée et dateSurface du territoire métropolitain touchéIndice de sévérité
193 km/h (port de Bastia le 13)

8 heures
le 12 janvier


7 heures
le 13 janvier

11 %


5 %
modéré


modéré

II. Description de la situation météorologique

Dans un courant d’ouest rapide, trois dépressions se succèdent en 72 h. La première se creuse au sud de l’Irlande et se décale vers la Belgique. Elle génère des vents violents qui touchent les côtes françaises en fin de nuit du 11 au 12 janvier, puis le nord de la France au cours de la journée du 12.

La seconde dépression (tempête Gerda) traverse le pays de la Bretagne au Jura le 13 après-midi, avec des vents moins soutenus qui concernent plutôt les Pays de Loire

La troisième circule de l’Irlande à la Belgique le 14 janvier et réactive localement la tempête sur le nord du pays, touchant le Roussillon en soirée.

Le courant rapide d’ouest provoque la formation d’une dépression sous le vent des Alpes sur la plaine du Pô. Entre cette dépression et les hautes pressions sur l’Espagne, la Corse est l’objet de vents tempétueux d’ouest à nord-ouest qui débutent le soir du 12 et perdurent jusqu’au 15 vers midi.

Trajectoire des 3 dépressions Animation du champ de pression niveau mer
Trajectoire Pressions niveau mer

III. Vent

Le premier épisode de vents tempétueux débute en fin de nuit le 12 janvier vers 7 h en Bretagne. On relève 126 km/h à la Pointe du Raz (Finistère) à 9h14. La tempête gagne la Normandie à la mi-journée avec 130 km/h au Cap de la Hève (Seine-Maritime) à 14h09, puis la région parisienne vers 14-15 h et la Picardie et la Champagne en fin d’après midi. La Lorraine puis l’Alsace sont touchées à leur tour vers 18-20 h avec 126 km/h à Septsarges (Meuse) à 18h15. Cet épisode dure 2 à 3 heures sur chacune des zones touchées.

Le second épisode débute sur la Vendée le 13 vers 5 h et s’étend à la Loire-Atlantique, la Charente, les Deux-Sèvres, le Maine-et-Loire, la Vienne, la Haute-Vienne et perdure jusque vers 17 h, mais avec des pointes qui dépassent à peine les 100 km/h : 108 km/h à La Roche-sur-Yon (Vendée) et Martigne Briand (Maine-et-Loire), 119 km/h à la pointe de Chemoulin (Loire-Atlantique).

Le troisième épisode débute en tout début d’après-midi du 14 et touche de façon peu marquée quelques endroits dans les départements Pas-de-Calais, Calvados, Manche, Charente-Maritime, Vendée, Loir-et-Cher, Yvelines. Le seuil des 100 km/h en pointe est franchement dépassé le soir dans l’Aude avec une rafale à 122 km/h à Carcassonne à 19h19.

La région Corse est soumise au vent d’ouest à nord-ouest durant toute la période du 12 le matin au 15 à midi pratiquement sans interruption. On relève 184 km/h au Cap Corse et 173 km/h dans le port de Bastia (Haute-Corse) le 13 janvier, mais aussi 162 km/h le 15 à 8h45 à Conca (Corse-du-Sud). Le littoral varois est également soumis à des vents d’ouest dans la nuit du 14 au 15, mais dans une moindre mesure (122 km/h au Levant à 5h37).

Animation des rafales horaires estimées Carte événementielle le 12 janvier Carte événementielle le 13 janvier
Animation Carte événementielle le 12/01/2004 Carte événementielle le 13/01/2004
Animation des vents maxima horaires Vent maximal au cours de l’évènement
Animation vent Carte vent
Rafales remarquables mesurées entre le 12/01/2004 et le 15/01/2004
RégionDépartementPosteAltitude (m)Vent instantané
maximal (km/h)
Date et heure locale
Corse 2B Capitainerie port de Bastia 193 Le 13
Corse 2B Cap Corse 104 184 Le 13 à 16h41
Corse 2A Conca 253 162 Le 15 à 08h45
Normandie 76 Cap de la Hève 100 130 Le 12 à 14h09
Bretagne 29 Pointe du Raz 67 126 Le 12 à 09h14
Lorraine 55 Septsarges 293 126 Le 12 à 18h15
Corse 2A Solenzara 17 122 Le 12 à 21h11
Languedoc-Roussillon 11 Carcassonne 128 122 Le 14 à 19h19

IV. Phénomènes météorologiques associés

Pluie dans le Cantal sur 2 jours

Des crues sont observées dans le Cantal le 13 janvier

Ces crues sont provoquées par la conjonction de 2 phénomènes :

  • les pluies abondantes les 12 et 13 janvier
  • la fonte massive des neiges dans le Massif central liée à une hausse sensible de la température le 13.

L’épaisseur du manteau neigeux est estimée à 10-15 cm à 1200 m et à 30 cm à 1700 m. Il fond intégralement en moins de 24 heures ajoutant l’équivalent de 15 à 25 mm (litres/m²) aux précipitations.

Températures maximales en Corse

Effet de fœhn sur la Corse orientale

Les vents d’ouest violents qui affectent la Corse le 13 sont accompagnés de températures exceptionnellement élevées pour un mois de janvier sur la partie orientale de l’île.

À Bastia, la valeur de 25,1 degrés relevée ce jour-là constitue un record de température maximale quotidienne pour un mois de janvier sur la période 1947-2014.
Et celle de 16,7 degrés relevée ce jour-là constitue un record de température minimale sur la même période.

Forte houle en Corse : des creux de 6 mètres sont constatés sur la côte occidentale.

V. Impacts socio-économiques

Dans la région Bretagne, les liaisons maritimes sont perturbées. On constate la chute d’une grue près de Saint Brieuc, 5000 foyers sont privés d’électricité entre Carhaix et Guingamp. On dénombre quelques toitures endommagées et des chutes d’arbres.

En Corse, on déplore une disparition en mer. Un camion semi-remorque est renversé dans le port de Bastia dans la nuit du 12 au 13 janvier. On signale des feux de forêts en Balagne. Les vols Air Littoral sur Calvi sont interrompus pendant 2 jours.

Semi-remorque renversé

Semi-remorque renversé par de fortes rafales de vent sur le port de Bastia

Photo Dominique Tison à Bastia