Tempête nocturne du 21 au 22 décembre 1979

I. Synthèse de l’événement

Date de début d’événement : 21 décembre 1979 à 19h00

Date de fin d’événement : 22 décembre 1979 à 07h00

Type d’événement : tempête de type NE (classification Dreveton)

Départements touchés :

Régions impactées

Le Sud-Est de la France en bordure de la Méditerranée :

Corse, Provence-Alpes-Côte d’Azur (Alpes-Maritimes, Var, Bouches-du-Rhône), Languedoc-Roussillon (Pyrénées-Orientales)

Résumé :

Une dépression méditerranéenne très creuse génère sur le littoral méditerranéen français une tempête n’épargnant que le Languedoc et l’ouest de la Provence. Si les vents les plus forts s’observent sur l’est varois et le Roussillon, c’est la Corse orientale qui subit les plus gros dégâts.

Intensité maximumDuréeSurface du territoire métropolitain touchéIndice de sévérité
194 km/h au cap Béar (66)
12 heures
6 départements (environ 28 000 km²)
 ????

II. Description de la situation météorologique

Le 20 décembre de l’air très froid envahit la Méditerranée occidentale à l’ouest de la Corse et de la Sardaigne puis s’étend jusqu’au nord du Sahara. Il neige dans l’Atlas saharien probablement au-dessus de 600 m.
Cet air froid, au contact de l’air saharien bien plus chaud, génère une dépression.
Le 21, celle-ci progresse vers le nord en se creusant. Dans l’après-midi et la soirée, elle gagne la Méditerranée en continuant à se creuser.

Trajectoire de la dépression Animation du champ de pression niveau mer Analyse du 22 décembre 1979 à 07h locales
Trajectoire Pressions niveau mer Analyse surface 22/12/1979 à 06 utc

III. Vent

Rafales maximales observées du 21 au 22 décembre 1979

Vent maximal instantané sur la période du 21 au 22 décembre 1979

Les vents les plus forts sont observés sur le Roussillon et l’extrême est varois. Le vent y souffle à la force ouragan :

Vent moyenné sur 10 minutes :

  • au cap Béar : nord-nord-ouest 158 km/h (maximum du 22)
  • au cap Camarat : nord-est 144 km/h à 07 h le 22 (vitesse probablement surestimée)

NB : la force 12 sur l’échelle Beaufort correspondant à ouragan fait référence à un vent moyenné sur 10 minutes supérieur ou égal à 64 nœuds soit 118 km/h. Nous l’utilisons ici pour aller au-delà de la tempête ou de la violente tempête

Valeurs remarquables des rafales mesurées dans la nuit du 21 au 22 /12/1979
RégionDépartementPosteAltitude (m)Vent instantané
maximal (km/h)
Date
Roussillon–Languedoc 66 – Pyrénées-Orientales Cap Béar 82 194 22/12/1979
Provence–Alpes–Côte d’Azur 83 – Var Camarat 107 162 21/12/1979
Provence–Alpes–Côte d’Azur 83 – Var Porquerolles 137 126 21 et 22/12/1979
Provence–Alpes–Côte d’Azur 83 – Var Le Levant 118 115 22/12/1979
Provence–Alpes–Côte d’Azur 06 – Alpes-Maritimes Cap Ferrat 138 115 22/12/1979
Provence–Alpes–Côte d’Azur 13 – Bouches-du-Rhône Bec de l’Aigle 316 104 22/12/1979
Corse 2A – Corse-du-Sud Pertusato 107 104 21/12/1979
Roussillon–Languedoc 66 – Pyrénées-Orientales Perpignan 42 101 22/12/1979
Corse 2B – Haute-Corse Bastia 10 101 22/12/1979

En deuxième partie de nuit, tandis que la dépression se rapproche de la Corse, le vent de sud-sud-est qui souffle sur le nord de la mer Tyrrhénienne, dévié par l’île d’Elbe, s’oriente est-sud-est en se renforçant.

NB : le vent maximal instantané du cap Camarat a lieu en première partie de nuit du 21 au 22. Toutefois le vent moyenné sur 10 min maximal s’est probablement produit en fin de nuit.

Sur le nord de la Corse, les mesures de vent moyenné sur 10 min de 04h00 au cap Cavallo (sud-sud-est 79 km/h) et au cap Sagro (sud-sud-est 90 km/h) indiquent que les rafales instantanées ont vraisemblablement dépassé la valeur de 100 km/h en ces deux points.

IV. Phénomènes météorologiques associés

Les précipitations

Cumul pluviométrique les 21 et 22 décembre 1979

Carte du cumul pluviométrique des 21 et 22 décembre 1979

Le 21 (et dans une moindre mesure le 22 décembre 1979), des cumuls quotidiens de précipitations significatifs sont relevés :

  • dans le Var : 121,2 mm à Porquerolles, 112,2 mm à Hyères et 84 mm au Cap Cépet
  • dans les Alpes-Maritimes : 43,4 mm à Cannes
  • en Corse : 41,8 mm à Bastia

Les vagues

La dépression circulant dans la nuit du 21 au 22 à l’ouest de la Sardaigne puis de la Corse génère un rapide courant de sud-sud-est sur la mer Tyrrhénienne.
De tels vents, associés à un fetch très long, engendrent une mer forte (creux compris entre 2,5 m et 4 m) sur le sud-est de la Corse en première partie de nuit puis sur toute la partie orientale de l’île en cours de nuit.
À Bastia, au moment du paroxysme de vent, la mer à dû être très forte (creux compris entre 4 et 6 m), à la mer du vent déchaînée d’est-sud-est se rajoutant une forte houle de sud-sud-est.

NB : le fetch est la distance sur laquelle souffle le vent, sur mer.

V. Impacts socio-économiques

Les dégâts ont été importants sur Bastia :

  • un tunnel routier en partie détruit
  • port endommagé
  • linéaire côtier fortement entamé
  • fondations des établissements et habitations sapées