Tempête du 28 et 29 avril 2012

I. Synthèse de l’événement

Date de début d’événement : 28 avril 2012 à 13 heures locales

Date de fin d’événement : 29 avril 2012 à 08 heures locales

Type d’événement : dépression méditerranéenne de type SE (classification Dreveton)

Départements touchés ou régions concernées :

Régions impactées
  • Auvergne et Rhône-Alpes sont les régions les plus concernées
  • Puis dans une moindre mesure la Bourgogne, l’est du Limousin, le nord-est de Midi-Pyrénées (Tarn et Aveyron), le Languedoc-Roussillon (Hérault, Gard et Lozère), la Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • Les régions Île-de-France et Haute-Normandie sont légèrement impactées

Résumé :

Une vaste zone dépressionnaire concerne l’Europe de l’Ouest. Un minimum se creuse sur le Nord de l’Espagne le 28/04 et remonte vers le Nord-Ouest de la France le 29/04.

Intensité maximumDuréeSurface du territoire métropolitain touchéIndice de sévérité
170 km/h au Mont Aigoual
20 heures
10 %
modéré

II. Description de la situation météorologique

Le 28 avril la situation synoptique européenne est influencée par un blocage : d’une part, une dorsale (environ 1026 hPa) s’étire du centre de l’Atlantique jusqu’à la Norvège en passant par l’Écosse ; d’autre part un anticyclone (1024 hPa) centré sur la Roumanie influence l’ensemble de l’Europe de l’Est. Cette ceinture anticyclonique isole une zone dépressionnaire qui concerne le Sud-Ouest de l’Europe, de l’Espagne à l’Allemagne en passant par la France.

Un minimum dépressionnaire se creuse en Espagne le 28 avant de remonter rapidement vers le nord-ouest le 29. Lors de ce déplacement, le vent atteint le seuil de la tempête sur un grand quart sud-est du pays avec une accélération du flux par effet venturi provoqué par le relief (Massif Central et Alpes).

Trajectoire de la dépression Animation du champ de pression niveau mer
Trajectoire Pressions niveau mer

III. Vent

Le vent souffle en tempête sur le Massif Central, de la Montagne Noire au Morvan, sur les Alpes du Nord, et une partie de la vallée du Rhône.

L’essentiel des rafales tempétueuses est relevé tard dans la soirée du 28, ainsi que la nuit suivante et se produit principalement sur le relief. Il est mesuré une rafale maximale de 170 km/h au Mont Aigoual le 28 au soir. Ce sont surtout les villes du Massif Central, situées en altitude, qui ont vu le vent souffler au-dessus des 100 km/h : 122 km/h à Millau (12), 113 km/h à St Étienne.

Animation des rafales horaires estimées Carte événementielle Indice de sévérité
Animation Carte événementielle Indice de sévérité
Animation des vents maxima horaires Vent maximal au cours de l’évènement
Animation vent Carte vent
Valeurs remarquables des rafales mesurées les 28 et 29 avril 2012
RégionDépartementPosteAltitude (m)Vent instantané
maximal (km/h)
Date et heure locale
Languedoc-Roussillon Gard Mont Aigoual 1567 170 28 avril 2012 à 20h51
Languedoc-Roussillon Gard Mont Aigoual 1567 135 29 avril 2012 à 04h12
Midi-Pyrénées Aveyron Millau 712 122 28 avril 2012 à 18h19
Rhône-Alpes Loire St-Étienne 400 113 28 avril 2012 à 23h29
Auvergne Haute-Loire Le Puy 833 107 28 avril 2012 à 23h18
Haute-Normandie Seine-Maritime Cap de la Hève 100 107 29 avril 2012 à 15h58
Corse Corse Cap Corse 72 106 29 avril 2012 à 01h06
Rhône-Alpes Drôme Montélimar 73 106 28 avril 2012 à 23h16

IV. Phénomènes météorologiques associés

Pluviométrie cumulée sur 2 jours

Pluviométrie cumulée du 28 et 29 avril 2012

Avant l’arrivée de la dégradation, le contraste de température est énorme :

  • à l’Ouest on relève 10 à 12 °C sous les nuages et la pluie
  • à l’Est de la France, les 30 °C sont atteints en Alsace
    On relève par exemple dans l’après-midi du 28 : 31.5°C à Saint-Martin-d’Hères (38), 30 °C à Strasbourg-Entzheim (67), 27 °C à Lyon-Bron (69). On a aussi mesuré une température remarquable de 21 °C à 8h00 à Chamonix.

La pluie s’est invitée au programme, sans pour autant être exceptionnelle. Pour la journée du 28, on mesure des cumuls de :

  • 90,1 mm au Mont Aigoual (30)
  • 57,6 mm à Rioux-Martin (16)
  • 53,3 mm à Melle (79)
  • 41,3 mm à Poitiers-Biard

V. Impacts socio-économiques

Cette tempête de Sud-Est provoque des coupures d’électricité entre Auvergne et Rhône-Alpes où 100 000 foyers sont privés de courant. On observe des dégâts sur les bâtiments comme des toitures envolées. Certaines forêts sont aussi durement touchées lors de cet épisode.