Tempête du 12 novembre 1999

I. Synthèse de l’événement

Date de début d’événement : 12/11/1999

Date de fin d’événement : 13/11/1999

Type d’événement : dépression méditerranéenne centrée sur les Baléares de type E (classification Dreveton)

Départements touchés ou régions concernées :

Régions impactées

Languedoc-Roussillon (Pyrénées-Orientales, Aude, Hérault, Gard et Lozère), Midi-Pyrénées (Tarn, Aveyron, bordure nord-est de la Haute-Garonne)

et dans une moindre mesure l’Auvergne (Cantal et Puy-de-Dôme)

Résumé :

Une dépression centrée sur la région de Barcelone génère à la fois de violentes rafales de vent d’est à sud-est, entre 100 et 144 km/h sur le Languedoc et le sud-est de Midi-Pyrénées, mais aussi des précipitations diluviennes et de fortes vagues. Les pluies occasionnent des inondations provoquant la mort de 36 personnes. 438 communes sont sinistrées.

Intensité maximumDuréeSurface du territoire métropolitain touchéIndice de sévérité
144 km/h (Cap Béar le 12/11/1999)
un peu plus de 12 heures
moins de 2 %
 ????

II. Description de la situation météorologique



En surface

Une dépression se creuse sur la Méditerranée occidentale, entre les cotes espagnoles et marocaines. Elle remonte la cote sud-est de l’Espagne avant de se centrer sur la région de Barcelone. Elle génère de violentes rafales de vent, entre 100 et 130 km/h sur tout l’est du Languedoc et le sud-est de Midi-Pyrénées. Elle engendre également des précipitations diluviennes et de fortes vagues.

La température de surface de la mer est alors de 17 à 19 degrés.

En altitude

Le 12 novembre au matin, une plage d’air froid avec de l’air à –32 degrés, centrée sur l’ouest de la France, s’étend du sud de l’Espagne jusqu’à la Belgique et génère un flux de sud-ouest rapide dans le Golfe du Lion. Cette plage pivote en journée et se trouve axée du détroit de Gibraltar vers les Îles Britanniques.

Nous nous trouvons donc en présence d’une atmosphère particulièrement instable.

Trajectoire de la dépression Animation du champ de pression niveau mer
Trajectoire Pressions niveau mer

III. Vent

Le vent souffle en tempête des Pyrénées Orientales à l’Hérault et au sud du Tarn. Les premières fortes rafales sont enregistrées en milieu de matinée sur la côte méditerranéenne puis le vent monte très vite en puissance.

Les rafales les plus violentes sont mesurées de la côte Vermeille aux étangs de Leucate et Sigean, avec des vitesses de plus de 140 km/h.

À l’intérieur des terres le vent souffle aussi très fort : plus de 100 km/h du col du Perthus à la région de Perpignan, 115 km/h du côté de Lodève, 112 km/h à Narbonne, 108 km/h dans le port de Sète, 97 km/h à Lézignan-Corbières et 94 km/h à Castres dans le sud du Tarn. On note aussi de fortes rafales aux limites avec les Cévennes comme à Millau avec 112 km/h, et en marge du phénomène, sur la côte varoise, à plus de 100 km/h.

Le vent moyen est remarquable sur la côte entre la frontière espagnole et les étangs du narbonnais, avec plus de 110 km/h au Cap Béar et 119 km/h à Leucate.

Animation des rafales horaires estimées
le 12 novembre
Carte des rafales maximales estimées
le 12 novembre
Animation Carte quotidienne
Animation des vents maxima horaires Vent maximal au cours de l’évènement
Animation vent Carte vent
Valeurs remarquables des rafales mesurées entre le 12/11/1999 et le 13/11/1999
RégionDépartementPosteAltitude (m)Vent instantané
maximal (km/h)
Date et heure locale
Languedoc-Roussillon 66 CAP BÉAR 82 144 12/11 à 15H32
Languedoc-Roussillon 11 LEUCATE 42 140 12/11 à 17H39
Languedoc-Roussillon 34 SOUMONT 252 115 12/11 à 17H45
Languedoc-Roussillon 11 NARBONNE 110 112 12/11 à 17H45
Languedoc-Roussillon 34 LES PLANS 844 112 12/11 à 22H02
Languedoc-Roussillon 11 DURBAN-CORBIÈRES 120 112 12/11 à 22H02
Midi-Pyrénées 12 MILLAU 712 112 12/11 à 22H02
Languedoc-Roussillon 34 SÈTE 80 108 12/11 à 21H54
Languedoc-Roussillon 34 LÉZIGNAN-CORBIERES 60 97 12/11 à 20H45
Midi-Pyrénées 81 CASTRES 231 94 12/11 à 15H45

IV. Phénomènes météorologiques associés

Pluie12 novembre 1999 Pluviométrie le 12 novembre 1999 dans le sud-est

Des précipitations diluviennes s’abattent sur le Languedoc et le sud-est de Midi Pyrénées. Les plus forts cumuls sont observés des Fenouillèdes aux Corbières et au Minervois ainsi que dans la vallée du Thoré (sud-est Tarn).

À Lézignan-Corbières, dans le département de l’Aude, est relevé le maximum de précipitations avec 551.2 mm en moins de 24 heures le 12/11, soit plus des trois quarts des pluies tombant sur une année normale.

Il est aussi tombé 418 mm à Caunes-Minervois, 346 mm à Durban-Corbières et 340 mm à Thuir dans les Pyrénées-Orientales. Plus au nord, il est enregistré 355 mm à Rouairoux et 300 mm à Murat-sur-Vèbre dans le Tarn ainsi que 256 mm à Courniou dans l’Hérault.

Le vent génère également de fortes vagues. À Port-la-Nouvelle des surcotes de plus de 1 mètre sont mesurées.

V. Impacts socio-économiques

Les conséquences sont immenses et désastreuses. Trente-six personnes trouvent la mort au cours de cet épisode, victimes de glissements de terrain comme à Labastide-Rouairoux dans le Tarn, où quatre personnes périssent noyées dans leur maison ou leur voiture. La montée des eaux très brutale s’est produite de nuit.

Les dégâts matériels sont colossaux tant sur le domaine public avec des routes coupées, des ponts et des voies ferrées emportés par les eaux, que sur le domaine privé avec de nombreuses habitations ou entreprises détruites ou inondées. 438 communes sont sinistrées.

Trois cargos rompent leurs amarres. Ils sont poussés vers la plage de Port-la-Nouvelle où ils s’échouent.

Journal La Dépêche du Dimanche du 14/11/1999 Journal La Dépêche du Dimanche du 15/11/1999
La Dépêche du Dimanche du 14 La Dépêche du Dimanche du 15