Tempête Britta du 26 décembre 2008

I. Synthèse de l’événement

Date de début d’événement : 26 décembre 2008 vers 00 heure

Date de fin d’événement : 27 décembre 2008 à midi

Type d’événement : tempête méditerranéenne de type NE (classification Dreveton)

Départements touchés ou régions concernées :

Régions impactées

Le Sud-Est de la France est impacté :

Provence-Alpes-Côte d’Azur (Alpes-Maritimes, Var, Bouches-du-Rhône), Languedoc-Roussillon (Aude et Pyrénées-Orientales), Corse

Résumé :
Associée à une arrivée d’air froid, une tempête – localement violente – frappe le littoral méditerranéen français.

Intensité maximumDurée estiméeSurface du territoire métropolitain touchéIndice de sévérité
164 km/h à Porquerolles (83)
36 heures
7 départements soit 34 300 km²
 ????

II. Description de la situation météorologique

Le 25 décembre 2008, une masse d’air froid venant de Russie atteint la Méditerranée en fin de journée. Au contact de la mer relativement chaude une dépression se crée.

Tandis que celle-ci se dirige vers les Îles Baléares dans la matinée et en début d’après-midi du 26, l’anticyclone thermique centré sur la plaine du Pô se renforce considérablement. À Milan la pression atteint 1032,6 hPa à 10 h et à 13 h. Au centre de la dépression, la pression est voisine de 1010 hPa.

Puis la dépression continue sa progression vers le sud-ouest pour gagner dans la nuit le sud-est de l’Espagne.

Trajectoire de la dépression Animation du champ de pression
au niveau mer
Analyse surface le 26 décembre 2008
à 13 heures locales
Trajectoire Pressions niveau mer Analyse Surface à 12 utc

NB : un anticyclone thermique est un anticyclone dû à la présence d’air froid, très dense, dans les basses couches de l’atmosphère.
À ce titre, on notera, en milieu de journée, la présence d’air froid sur la plaine du Pô (4 °C à Milan) et le fort resserrement des isobares sur le golfe de Gênes.

III. Vent

En deuxième partie de nuit du 25 au 26 le nord de la Corse, les Alpes-Maritimes et le Var sont soumis à des vents d’est tempétueux. Le maximum du vent instantané mesuré à Nice à 05h10 est de 87 km/h, ce qui laisse penser que des rafales dépassant 100 km/h ont touché les endroits exposés du littoral, en particulier les caps et les îles.

Vers le milieu de la matinée, tandis que la tempête s’étend à l’extrême est des Bouches-du-Rhône, le vent se renforce sur les Alpes-Maritimes alors que sur le Var, principalement sur le littoral, il redouble de violence. À la bouée Côte d’Azur, située à la limite de la bande côtière (20 milles des côtes), le vent moyenné sur 10 minutes atteint 86 km/h à 10h00. Une heure plus tard, la hauteur caractéristique des vagues est de 4,9 m (la bouée Côte d’Azur est située entre Côte d’Azur et Corse).

Dans l’après-midi le littoral est des Bouches-du-Rhône est lui aussi touché par la tempête, moins forte toutefois que sur le Var.

Enfin, le soir, la tempête atteint le Roussillon. Durant toute la journée du 26, le sud-est de la Corse est touché temporairement par une seconde tempête de secteur nord cette fois. Sur le littoral varois les vents tempétueux persistent jusqu’en matinée du 27.

Animation des vents maxima horaires Vent maximal au cours de l’évènement
Animation vent Carte vent
Valeurs remarquables des rafales mesurées le 26/12/2008
RégionDépartementPosteAltitude (m)Vent instantané
maximal (km/h)
heure locale
Provence–Alpes–Côte d’Azur 83 – Var Porquerolles 137 164 12h53
Provence–Alpes–Côte d’Azur 83 – Var Le Levant 118 151 10h35
Provence–Alpes–Côte d’Azur 06 – Alpes-Maritimes Peille 1106 140 10h15
Corse 2B – Haute-Corse Cap Corse 104 137 04h13
Provence–Alpes–Côte d’Azur 83 – Var Toulon 23 115 10h28
Provence–Alpes–Côte d’Azur 13 – Bouches-du-Rhône Marignane 9 112 14h44
Languedoc–Roussillon 66 – Pyrénées-Orientales Cap Béar 82 112 19h35
Provence–Alpes–Côte d’Azur 83 – Var Hyères 2 104 11h07
Languedoc–Roussillon 11 – Aude Leucate 42 104 18h02
Corse 2A – Corse-du-Sud Conca 253 101 11h15

Il est rare qu’une dépression peu creuse – 1010 hPa – puisse engendrer une telle tempête, comparable par la violence des vents à celles qui balayent parfois les Îles Britanniques et la Bretagne. À l’île du levant, à 07h08, le vent moyenné sur 10 minutes atteint 115 km/h.

La violence de cette tempête peut être expliquée par la conjonction des processus suivants :

  • l’aspiration de l’air par la dépression qui occasionne une veine de vents forts depuis le golfe de Gênes jusqu’au nord de Minorque.
  • le passage de l’air à gauche du relief alpin et provençal induisant un effet de canalisation renforçant le vent le long du littoral.
  • le passage de l’air froid sur une mer plus chaude de plusieurs degrés, qui rend la masse d’air plus instable, plus turbulente et intensifie les rafales de vent.

On notera qu’à 13h00, à Mahon (Minorque) à une cinquantaine de km au sud du centre de la dépression, le vent est très faible avec des valeurs mesurées autour de 10 km/h…Cette faible extension spatiale différencie de nombreuses tempêtes méditerranéennes des grosses tempêtes atlantiques où la zone touchée par les vents violents est bien plus étendue.

IV. Phénomènes météorologiques associés

Les précipitations

Pluie

Pluviométrie le 26 décembre 2008

On observe des chutes de neige abondantes sur une moitié ouest des Pyrénées-Orientales ainsi que sur le sud de l’Aude où plusieurs dizaines de cm de neige sont tombés.

Cet épisode s’accompagne de pluies intenses sur le reste de la région Languedoc-Roussillon avec des intensités de 10 à 20 mm/h. On a relevé 196 mm à Thuir pour les journées des 26 et 27 décembre, 186 mm à Perpignan, 156 mm à Vives.

Des fortes précipitations sont mesurées sur la Corse orientale. Il est tombé de l’ordre de 50 à 80 mm depuis le début de l’épisode avec des cumuls horaires jusqu’à 25 mm sur la côte orientale. La limite pluie/neige se situe généralement vers 450 m sur le nord de l’île.

Les vagues

Avec un fetch très long qui s’étend de l’est du golfe de Gênes au nord de Minorque et la persistance de la tempête persistant toute une journée, une mer démontée est soulevée au sud du golfe du Lion (un fetch est par définition la distance sur laquelle souffle le vent, en mer).
La hauteur caractéristique des vagues mesurées à la bouée du golfe du Lion atteint 9 m : 9,1 m et 9,2 m mesurés respectivement à 16 et 20 h (la hauteur caractéristique des vagues correspond à la hauteur moyenne du 1/3 des vagues les plus hautes).

Ce sont des vagues quasiment aussi hautes qui abordent la bande littorale du sud du Roussillon.
Mais déjà sur le littoral varois, malgré un fetch moins long, au sud de Porquerolles, la bouée de l’Équipement indique une hauteur caractéristique maximale de 5,7 m avec 8,7 m pour la vague la plus haute.

NB : la bouée du golfe du Lion est située au sud du golfe du même nom
Latitude : 43°03’83/100 N
Longitude : 04°38’64/100 E

V. Impacts socio-économiques

Destruction d’une digue à Cerbères, coût de réparation avoisinant 3 millions d’euros.