Martin les 27 et 28 décembre 1999

I. Synthèse de l’événement

Date de début d’événement : 27 décembre 1999 à 17 heures locales

Date de fin d’événement : 28 décembre 1999 à 17 heures locales

Type d’événement : dépression atlantique de type ND (classification Dreveton)

Départements touchés ou régions concernées :

Régions impactées

Bretagne (Finistère), Pays de la Loire (Loire-Atlantique, Vendée), Poitou-Charentes, Aquitaine, Limousin

Midi-Pyrénées, Auvergne, Languedoc-Roussillon, Bourgogne (Saône-et-Loire), Rhône-Alpes, Franche-Comté (Jura, Doubs), Provence-Alpes-Côte d’Azur, Corse.

Dans une moindre mesure le sud de la région Centre (Cher, l’Indre, Indre-et-Loire).

Résumé :

Après la violente tempête Lothar qui traverse le nord de la France dimanche 26 décembre 1999, une nouvelle tempête Martin dévaste la moitié sud du pays le lendemain et dans la nuit du 27 au 28 avec des rafales de vent de plus de 150 km/h.

Intensité maximumDuréeSurface du territoire métropolitain touchéIndice de sévérité
198 km/h à la Pointe de Chassiron (17)
25 heures
49 %
exceptionnel

II. Description de la situation météorologique

Une dépression s’approche de la Bretagne dans l’après-midi du 27 décembre 1999. En passant sous le jet de vents forts qui souffle en altitude, elle se creuse fortement et atteint la Pointe de Penmarc’h (29) à 17h locales avec une pression de 964.8 hPa. Toujours aussi creuse, elle se dirige ensuite vers la Loire-Atlantique puis la région Centre.

En milieu de nuit, la dépression commence à se combler lentement. Elle quitte la France par l’Alsace en deuxième partie de nuit. La dépression se sera déplacée à une vitesse proche de 100 km/h en traversant le pays.

En fin de nuit du 27 au 28, une dépression secondaire se forme par effet dynamique dans le golfe de Gênes, sous le vent du relief des Alpes. Elle donne des vents extrêmement violents sur l’est de la Corse.

Trajectoire de la dépression Animation du champ de pression niveau mer
Trajectoire Pressions niveau mer

III. Vent

Dès l’arrivée en fin d’après-midi du minimum de la dépression sur les côtes bretonnes, le vent de sud-ouest souffle en tempête plus au sud et à l’avant de la dépression. La Vendée, l’Aquitaine et le Poitou-Charentes sont les premiers concernés, mais également les plus durement touchés avec des rafales supérieures à 160 km/h sur le littoral et supérieures à 140 km/h dans les terres en début de soirée.

Au fur et à mesure que la dépression se déplace sur la France dans la nuit, les rafales de vent de sud-ouest de 110 à 130 km/h progressent sur le Limousin, l’Auvergne, les Alpes, le sud de la Bourgogne et la Franche-Comté dans une moindre mesure. À l’arrière de la dépression, les vents s’orientent au nord-ouest et soufflent encore momentanément à plus de 100 km/h. Chaque région subit des vents tempétueux durant 6 heures.

Les départements pyrénéens, pourtant éloignés du centre dépressionnaire, ont néanmoins essuyé de violentes rafales de 120 à 140 km/h (et parfois plus), le vent étant canalisé et renforcé par la barrière des Pyrénées.

Des vents de nord-ouest supérieurs à 100 km/h (localement plus de 150 km/h) ont également soufflé sur la côte d’Azur en deuxième partie de nuit du 27 au 28, générés par la dépression en formation sur le Golfe de Gènes et qui maintient en Corse de violentes rafales toute la journée du 28 et une partie de la nuit suivante.

Animation des rafales horaires estimées Carte événementielle Indice de sévérité
Animation Carte événementielle Indice de sévérité
Animation des vents maxima horaires Vent maximal au cours de l’évènement
Animation vent Carte vent
Valeurs remarquables des rafales mesurées entre le 27/12/1999 et le 28/12/1999
RégionDépartementPosteAltitude (m)Vent instantané
maximal (km/h)
Date et heure locale
Midi-Pyrénées 12 Millau 712 166 Le 27 à 22h47
Poitou-Charentes 17 Royan 23 194 Le 27 à 20h15
Poitou-Charentes 17 Pointe de Chassiron 11 198 Le 27 à 16h09
Aquitaine 33 Cap-Ferret 9 173 Le 27 à 19h29
Limousin 87 Limoges 402 148 Le 27 à 22h05
Pays de la Loire 85 Île d’Yeu 32 162 Le 27 à 19h52
Rhône-Alpes 07 Colombier 566 169 Le 28 à 01h15
Auvergne 63 Clermont-Ferrand 331 158 Le 27 à 23h48
Languedoc-Roussillon 11 Leucate 42 151 Le 27 à 23h29
Corse 20 Conca 253 194 Le 28 à 13h45

IV. Phénomènes météorologiques associés

Au nord de la dépression, une injection d’air froid donne, dès l’après-midi du 27, des chutes de neige tenant au sol sur le nord de la Bretagne et sur la Normandie. Durant la nuit, la neige atteint l’Alsace, laissant 1 à 2 cm de neige sur le sud de la région parisienne.

Pluie cumulées du 24 au 27 décembre 1999

Cumul pluviométrique sur 4 jours du 24 au 27 décembre 1999

Au sud, il pleut une grande partie de la journée et les cumuls sont de l’ordre de 20 à 40 l/m² (localement plus).
Ces quantités d’eau viennent s’ajouter aux pluies déjà abondantes des jours précédents (souvent entre 50 et 100 l/m² en 4 jours, davantage sur les hauteurs) et provoquent des crues sur Poitou-Charentes, Limousin, Dordogne, Cantal.

Dans l’estuaire de la Gironde et sur la Seudre (Poitou-Charentes), le phénomène est aggravé par les eaux de la marée arrivant en sens inverse : les deux masses d’eau s’opposent et s’étalent hors du lit.
Certaines parties basses du littoral sont submergées par de très fortes vagues.

Les sols étant gorgés d’eau, des arbres comme les pins ont été plus facilement déracinés par les vents tempétueux.

V. Impacts socio-économiques

Bilan de cette tempête : 35 morts et des blessés avec des dégâts matériels impressionnants (estimation perte économique : 6.4 milliards de dollars).
Les milliers d’arbres cassés ou déracinés rendent les routes impraticables pendant plusieurs jours, interrompent le trafic ferroviaire, provoquent des coupures de courant, écrasent des habitations, des véhicules…

Dans le Cantal, des personnes sont évacuées suite aux crues.

En Bretagne, la région de Redon est inondée.

En Gironde, une centaine de communes sont touchées par les inondations et dans le Blayais, l’eau passe par-dessus la digue qui protège la centrale nucléaire : inondée, cette dernière est victime d’un incident nucléaire de niveau 2.

Cette tempête affecte également le nord de l’Espagne et de l’Italie.

Informations complémentaires disponibles sur le site des tempêtes avec submersion : étude Vimers des événements de tempête en Bretagne par Météo-France, le SHOM (Service Hydrologique et Océanographique de la Marine) et le Céréma (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement).

Lire le livre Les tempêtes exceptionnelles de Noël 1999 de Baleste Marie-Claire, Brunet Hubert, Mougel Alain, Coiffier Jean, Bourdette Nicole, Bessemoulin Pierre (MÉTÉO-FRANCE)