Le cyclone Tino le 30 septembre 1983

I. Synthèse de l’événement

Date de début d’événement : le 30/09/1983 à 11 h

Date de fin d’événement : le 30/09/1983 à 15 h

Type d’événement : dépression à centre chaud (cyclone méditerranéen) type NE (classification Dreveton)

Département touché :

Régions impactées

Corse du sud uniquement

Résumé :

Une dépression se forme au sud de la Sicile et prend progressivement les caractéristiques proches de celles d’un cyclone tropical, avec un amas nuageux de faible diamètre, circulaire ou spiralé. Cette dépression se déplace de façon erratique et traverse la Corse du Sud autour de la mi-journée du 30 septembre. À Ajaccio, la tempête laisse derrière elle de gros dégâts.

Intensité maximumDuréeSurface du territoire métropolitain touchéIndice de sévérité
151 km/h à Pertusato (2A) le 30/09
4 heures
moins de 2 %
 ????

II. Description de la situation météorologique

Le 26 septembre, de l’air relativement froid circule de l’Europe Centrale à la Sicile, entre un vaste anticyclone qui s’étend de la Bretagne à la Slovénie et une zone de basses pressions sur le sud du bassin méditerranéen. Cet air froid arrive sur une mer encore chaude et des cumulonimbus puissants se forment progressivement et finissent par s’agréger en un amas orageux.

Le 27 septembre, l’amas s’organise en une spirale de grande dimension et favorise le creusement d’une dépression au niveau de la mer.

À partir de là, le système perturbé se comporte en cyclone tropical avec une trajectoire erratique, un cycle de vie bien identifié, et un œil caractéristique au cœur de la dépression.

Le cyclone traverse la Corse du Sud dans la journée du 30 septembre.

La structure de ce type de dépression est atypique avec des températures chaudes en son cœur jusqu’à haute altitude. Plutôt que cyclone méditerranéen, l’appellation « dépression à centre chaud » convient davantage.

Trajectoire de la dépression Animation du champ de pression niveau mer
Trajectoire Pressions niveau mer
Image Sat Visible 30/09/1983 0730 utc

Image satellite canal visible

Date : 30 septembre 1983

Heure : 07h30 utc

Cette image a été prise peu de temps avant que la tempête ne touche Ajaccio.

III. Vent

Le phénomène de cyclone méditerranéen a des dimensions plus réduites qu’une tempête extra tropicale classique. De plus, il circule en très grande partie en mer.
En conséquence, il passe donc le plus souvent à travers la maille du réseau de mesures. Sa trajectoire a été reconstituée à partir des images satellitaires.

Rafales maximales observées le 30/09/1983

Rafales maximales observées en Corse le 30 septembre 1983

Des vents violents sont relevés en Corse du Sud au passage de cette dépression : à Ajaccio, le vent maximal atteint 104 km/h alors que le vent moyenné sur 10 minutes est de 76 km/h.

C’est surtout la soudaineté du phénomène qu’il convient de souligner.

Au sémaphore de Pertusato, naturellement plus exposé au vent de par sa situation, le vent maximal instantané atteint 151 km/h à 14 h, avec un vent moyen sur 10 minutes de 137 km/h.

La tempête aborde l’île par Ajaccio vers 10-11 heures et la quitte vers 15 heures de Solenzara, sur la côte orientale, après avoir perdu de sa puissance.

Valeurs remarquables des rafales mesurées le 30/09/1983
RégionDépartementPosteAltitude (m)Vent instantané
maximal (km/h)
Date
Corse Corse-du-Sud Cap Pertusato 107 151 30/09
Corse Corse-du-Sud Figari 20 119 30/09
Corse Corse-du-Sud Ajaccio 5 104 30/09

IV. Phénomènes météorologiques associés

Cumul pluviométrique le 30/09/1983 en Corse

Cumul pluviométrique en Corse le 30 septembre 1983

Associées à cette tempête, on trouve des précipitations modérées à assez-fortes liées à son passage dans la journée du 30 septembre.

À Ajaccio, on relève 28,8 mm (litres/m²) entre 9 et 15 h.

D’autres phénomènes remarquables accompagnent cette dépression à centre : une forte variation de la pression et une forte houle dans le golfe d’Ajaccio.

Chute pression Hausse vent Ajaccio

Évolution de la pression (courbe violette) et du vent moyen sur 10 min (courbe bleue)

La chute de pression coïncide avec le net renforcement du vent moyen, et des rafales associées.

La pression chute de 7,4 hPa en 2h50 minimum et remonte tout aussi brutalement comme l’indique le schéma ci-contre.

Autre phénomène constaté au passage de cette dépression : la mer dans le golfe d’Ajaccio passe brutalement de l’état « mer peu agitée » (creux de 0,5 à 1,5 m) à l’état « mer très forte » (creux de 4 à 6 m). Des hauteurs de vagues de 4 mètres auraient été observées dans le port lui-même, ce qui est exceptionnel.

V. Impacts socio-économiques

Ce 30 septembre, les membres de sa famille et quelques amis attendent, en fin de matinée à Campo dell’Oro, l’avion de Paris transportant la dépouille mortelle de Tino Rossi, mort à Neuilly-sur-Seine le 26 septembre 1983. C’est la raison qui explique le nom donné à cette dépression à centre chaud : le « cyclone Tino » ou « cyclone Tino Rossi ».

Au passage du « cyclone », les dégâts sont considérables à Ajaccio : inondations, poteaux arrachés, voitures et piétons renversés, port envahi par l’eau de mer, bateaux jetés à quai, arbres, cheminées et tuiles arrachées, coupures d’électricité, avions déroutés.

Article de journal Corse infos Article de journal Corse infos
Article journal 1 Article journal 2